Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy l’a indiqué clairement. Face à la presse cet après-midi, il a brossé un tableau sombre de la conjoncture économique globale. Maurice n’est pas épargné de ce phénomène qui selon lui est causé par la pandémie du Coronavirus.

 

De 2020 à 2025, l’économie mondiale devrait enregistrer des pertes de 25 trillions de dollars selon Renganaden Padayachy.

La situation économique à Maurice ne serait guère reluisante selon le ministre des Finances. Chaque semaine de confinement qu’a connu Maurice en raison du Coronavirus a coûté Maurice 1,5% du Produit intérieur brut. Pour les 6 premier mois de l’année, le PIB a connu une contraction de 8,7%.

Pour le premier trimestre de 2020, Maurice a enregistré une contraction de 2,6%. Alors que pour la période d’avril à juin, la contraction était de 22%. Le ministère des Finances prévoit une croissance négative de 14,2%. S’appuyant sur ces chiffres, Renganaden Padayachy a conclu que l’économie mauricienne est en récession.

Mais le Grand argentier se vent quand même rassurant. En termes de faillite, le nombre est en baisse. Le chiffre est passé de 102 en 2019 à 63 cette année.

Il se réjouit aussi que le gouvernement a pu contenir le chômage qui n’a pas dépassé le chiffre de 50,000.

En ce qui concerne le taux d’inflation, il tournera autour de 2,5 et 2,8%. Un taux raisonnable selon le ministre.

Pour l’année 2021, Renganaden Padayachy estime que le taux de croissance sera entre 7 et 9%.