Le 31 août 2020, sombrait au large de Poudre D’or le remorqueur Sir Gaëtan, appartenant à la Mauritius Ports Authority.

Ce remorqueur emporta avec lui quatre de ses hommes d’équipage, dont le Capitaine Beenick, son corps demeurant toujours introuvable.

Depuis cette date fatidique, les familles des disparus sont en quête d’explications. Elles se heurtent à un mur de conspiration visant à faire taire ceux, désireux de se battre pour que la vérité éclate et pour que les coupables soient arrêtés, et traduits en justice.
À ce stade, nul ne peut s’empêcher de se demander pourquoi le Deputy Port-Master a été le seul à être arrêté pendant que ceux, trônant dans la hiérarchie des « intouchables » semblent être à l’abri de tout blâme.

Il se chuchote même qu’il y aurait des stratégies obscures actuellement en préparation dans la cuisine de H. Ramnarain Building visant à la réintégration du Port Master car celui-ci détiendrait, semble-t-il, certains éléments pouvant dégoupiller une petite bombe !
Comme je l’ai déclaré dans les médias, il devient de plus en plus apparent que le Capitaine Newoor ait été livré en pâture dans le but de satisfaire l’opinion publique en quête de vérité et de faire miroiter a qui le veut bien qu’une enquête est en cours et que JUSTICE WILL BE DONE ! Mais le silence de la MPA, surtout celui de son Directeur General, et du Director of Shipping inquiètent toujours !

  • 1er septembre 2020 : À travers les médias je réclame à la Mauritius Ports Authority de publier immédiatement tous les certificats du remorqueur Sir Gaëtan. Pas de réaction à ce jour !
  • 5 Octobre 2020 : J’envoie un mail à l’Acting Port Master lui réclamant les certificats de l’Ami Constant qui, selon le Merchant Shipping Act, est considéré comme un « SHIP », donc obligatoirement certifié soit par le Shipping Office soit par la MPA. Pas de réaction à ce jour !
  • 9 Octobre 2020 : Un deuxième mail est envoyé au Director of Shipping et copié à l’Acting Port Master. Pas de réaction à ce jour !
    Entre-temps et à deux reprises sur le plateau de TOPFM, j’émets de sérieux doutes quant à la certification du remorqueur Sir Gaëtan et de l’Ami Constant.
  • 17 Octobre 2020 : L’Express vient confirmer sous la plume d’Axcel Chenney ce qui était devenu le secret de polichinelle. Il publie des extraits du rapport de Bureau Veritas venant confirmer que le remorqueur Sir Gaëtan comportait d’innombrables systèmes défectueux aussi bien qu’une partie de la coque qui nécessitait d’être remplacée. Il semblerait aussi que ce remorqueur ne détenait pas de certificat de navigabilité depuis 2008.

Interroge par l’Express, Monsieur Ramalingum Maistry, Chairman de la MPA, à qui je reprochais tout récemment son incompétence et son appropriation illégitime des responsabilités incombant au Directeur General, renvoie le journaliste de l’Express à ce même DG. Selon toute évidence, Monsieur Maistry ne sachant plus quoi répondre aurait éprouvé le subit besoin de quitter la scène à pas feutrés.

Dans sa démarche de se soustraire aux questions du journaliste et d’envoyer sa balle dans le camp de son DG, ce cher Monsieur Maistry vient me donner raison quant

– aux termes du PORTS ACT élaborant les pouvoirs et responsabilités du Director General.
– A son ignorance d’éléments clés dont la non-conformité du remorqueur Sir Gaëtan par rapport à la classification de Bureau Veritas
– à sa déclaration pressante que « Les remorqueurs de la MPA sont uniquement adaptés pour des activités maritimes dans l’espace portuaire » Donc que faisait le remorqueur Sir Gaëtan a Pointe D’esny ?

Dans la même foulée, Monsieur Ramalingum Maistry ne pourrait-il pas soumettre sa démission de son poste et me donner une fois de plus raison ?
Dorénavant, Monsieur Ramalingum Maistry devra étudier convenablement ses copies avant de se lancer dans des déclarations fastidieuses quant au
– sérieux de Port-Louis en tant que Port moderne et performant
– souci de la Mauritius Port Authority à réunir les éléments essentiels et légaux afin que ses employés évoluent dans des structures saines.

N’oublions pas que quelques heures après la tragédie du remorqueur Sir Gaëtan, ce Monsieur déclarait que la MPA offrait 6 années de salaires aux familles des disparus comme compensation pour la perte de leur être cher ! Pour lui, la vie de ces valeureux marins tombés au champ d’honneur ne vaut que six misérables années de paie !
L’insalubrité et le manque de sécurité sur les remorqueurs, décriés par les hommes y travaillant ne datent pas d’hier. Mais ce sont des voix qui se perdent dans le désert car elles sont sans soutien politique et surtout sans soutien des gros bonnets de la MPA qui eux, imbus de leurs personnes se croient intouchables et bien protégés par le pouvoir en place.

Il semblerait que le drame du Sir Gaëtan n’ait pas servi de leçon. L’état des cercueils flottants utilise comme bateaux-Pilotes traduits le laxisme et le « je-m’en-foutisme » du Chairman, Directeur General et de toute la ribambelle de Deputy Director General et autres petits pions qui se délectent dans des interminables salamalecs au dieu Soleil !

Pendant que ces Sieurs en mal de Cour se vautrent dans les cuirs feutrés de leurs berlines, des pères de famille continuent à flirter avec le danger afin de subvenir aux besoins de leurs familles.
Les photos ci-dessous témoignent de cet état de délabrement et d’absence de maintenance. Il n’est nullement nécessaire d’y attacher de commentaires !!

Sir Gaetan Tug

Sur le site web de la MPA on note ceci par rapport aux remorqueurs (TUGS)
i) Tug assistance ensures safety of navigation, people, assets and the environment
ii) A tug needs to be on standby, i.e. round the clock in case of emergency
Posons-nous la question : Ce genre de tug la ?

MPA Tugs

“Most tugs and barge safety regulations tend to focus on hardware and yet experience shows that a good safety record depends upon the safety culture of the entire company.”
Il n’est nullement exagéré de conclure qu’a la MAURITIUS PORTS AUTHORITY,
– Ni le « FOCUS ON HARWARE »
– Ni le “SAFETY CULTURE OF THE COMPANY”
Existent !
Quatre marins sont morts ! Ils ont paye de leur vie la négligence absolue d’une bande d’inconscients se prenant pour les maitres du Port.
Ces hommes morts ne reviendront pas à la vie. Ces familles criant leurs souffrances ne se tairont jamais devant l’injustice de la séparation subite de leurs êtres chers au nom d’une sacro-sainte politique de protectionnisme de « nous banes »
C’est pour cela que le démantèlement de cette horde d’incapables devrait se faire sans plus attendre.
Messieurs, si vous avez ne serait-ce qu’un iota de conscience, démissionnez IMMÉDIATEMENT.

Alain Malherbe


* The views and opinions expressed in this article or blog are those of the authors and do not necessarily represent the official policy of Top Fm, and affiliates of the group.

* Les positions et opinions exprimées dans cet article ou ce blog sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la politique officielle de Top Fm et des affiliés du groupe.