• 400g de morceaux d’agneau
  • 50 g de lentilles noire
  • 50 g de lentilles corail (rouges)
  • 50 g de Chana dal (pois chiche cassés)
  • 50 g de blé concassé
  • 2 oignons
  • 1 gousse d’ail pilée ou pressée
  • gingembre frais pelé et râpé
  • 2 c. à soupe d’un mélange d’épices Halim
  • 2 c. soupe d’huile
  • Sel et poivre
  • 3 brins de coriandre
  • 2 oignons cébettes ou nouveaux avec leurs tiges
  • SI VOUS PRÉPAREZ VOUS-MÊME VOS ÉPICES POUR LE HALEEM
  • 1 c. café de cumin en poudre
  • 1 c. café de muscade de poudre
  • 1 c. café de cannelle en poudre
  • 1 c. café de curcuma en poudre
  • 1 c. à café de clou de girofle en poudre
  • 1. c à café d’anis étoilé en poudre
  • 1 c. à café de cardamone en poudre
  • 1. Chauffez l’huile dans une sauteuse à large bord ou une cocotte.

  • 2. Faites revenir et dorer les morceaux d’agneau sur toutes les faces.

  • 3. Ajoutez l’ail pressé, le gingembre râpé, les épices haleem. Continuez à rissoler pendant 2-3 minutes. Salez et poivrez.

  • 4. Ajoutez les lentilles et les pois chiches cassés, remuez une ou deux minutes puis versez 1/2 litre d’eau. Portez à ébullition et laissez cuire à petit bouillon pendant 1/2 heure.

  • 5. Passé ce temps, ajoutez le blé concassé et poursuivez la cuisson en ajoutant si nécessaire de l’eau pendant encore 30 à 40 minutes.

  • 6. Surveillez et dosez la quantité de liquide en fonction du temps de cuisson et de la consistance souhaitée. Le haleem ou halim est aussi bien une soupe quand il y a assez de bouillon qu’un ragoût si le jus a beaucoup réduit.

  • 7. Émincez les oignons nouveaux et ciselez la coriandre, parsemez avec ces herbes avant de servir.

Article précédentJournée internationale de la prévention des catastrophes naturelles : « Maurice doit arrêter la surexploitation de la nature », affirme Stéphan Gua
Article suivantFootball : Griezmann, ça s’aggrave