Antoine Griezmann

En souffrance au FC Barcelone, Antoine Griezmann n’apparaît désormais pas plus inspiré en équipe de France, où, pourtant, Didier Deschamps veille à le mettre dans les meilleures conditions.

L’embellie aura été de courte durée. Préservé par Didier Deschamps au même titre que de nombreux titulaires face à l’Ukraine, mercredi, Antoine Griezmann n’en avait pas moins trouvé le temps de retrouver le chemin des filets. Parfaitement servi par Wissam Ben Yedder, le champion du monde tricolore en avait profité pour inscrire son 32e but en équipe de France et ainsi dépasser Zinédine Zidane au classement des meilleurs buteurs de l’histoire de la Coupe de France.

Deschamps en veut plus

Titulaire, dimanche, face à une sélection portugaise autrement plus consistante, Antoine Griezmann n’a pas connu la même réussite. Installé à la pointe du losange mis en place, le Mâconnais avait pourtant été mis dans les conditions idéales par Didier Deschamps pour briller. Il n’en a rien été et le sélectionneur tricolore n’a pas manqué à l’issue de la rencontre de regretter certaines insuffisances, pointant du doigt le bilan des attaquants tricolores.

«On doit faire plus en attaque», a-t-il confié, pointant notamment la première période de son attaquant vedette. Lucide, l’ancien Colchonero a quant à lui plaidé coupable après le match, regrettant notamment deux mauvaises ratées à destination de Kylian Mbappé. Le Français espérait sans doute profiter de cette parenthèse internationale pour retrouver un certain allant mais les deux premiers manches du triptyque n’ont pas été concluantes. De quoi alimenter les critiques dont il est l’objet depuis plusieurs mois en Catalogne.

Koeman aussi…

Récemment, c’est d’ailleurs Ronald Koeman qui avait ouvertement regretté deux occasions ratées par son attaquant face au FC Séville, ce qui avait d’ailleurs été mal vécu par le n 7 barcelonais et son clan. Et si son positionnement dans le couloir droit et son manque de relation avec l’omnipotent tient au Barça, sa liberté est totale chez les Bleus. De même que la confiance de Didier Deschamps et de ses coéquipiers. Antoine Griezmann peut ainsi se targuer d’avoir participé aux 46 derniers matches officiels des Bleus. Du jamais-vu dans l’histoire de l’équipe de France.

Mais que ce soit sous le maillot bleu ou blaugrana , celui qui fut troisième du Ballon d’or en 2018 tourne au ralenti. A tel point qu’il n’a inscrit que trois maigres buts lors de ses 20 derniers matches, avec certes deux buts en quatre matches avec l’équipe de France mais seulement un but lors de ses 16 dernières sorties avec le Barça. Un bilan forcément inquiétant alors que la concurrence pousse chez les vice-champions d’Espagne.

Source : sports.fr