L’ancien ministre de la Santé et des Affaires étrangères, hier dans l’émission Zoom Extra, trouve que le gouvernement devrait revoir sa politique de faire payer à ses citoyens les frais de la quarantaine.

Car selon Anil Gayan, le gouvernement aurait dû encourir ces frais comme c’est le cas pour les dépenses de santé dans le pays.

Et qu’en est-il des prix onéreux pratiqués par les hôtels pour la quarantaine ?

Anil Gayan explique cela par une sorte de restriction qui est imposée sur les droits fondamentaux des Mauriciens.

L’émission d’hier était axée sur la réouverture des frontières et la crainte d’une deuxième vague de coronavirus.