Habib Mosaheb
Habib Mosaheb

Permettez-moi de revenir sur la campagne communaliste et raciste déclenchée par des partisans du MSM à la suite de l’homélie du Cardinal Maurice Piat le 8 septembre dernier.
D’abord, rappelons que le chef de l’Église catholique a parlé le langage de la vérité ; sans accuser qui que ce soit. Le peuple souffre ; c’est pourquoi il descend dans la rue pour manifester sa colère.

Le Cardinal a aussi évoqué le fléau de la drogue et les ravages qu’il provoque au sein de notre société et plus particulièrement parmi nos jeunes. Rien de mal dans ce que le Cardinal Maurice Piat a dit. Mais la réplique de certains partisans du MSM a vraiment dépassé les limites : insultes, injures, appel à la haine raciale. Le groupe en question a même demandé aux membres d’une communauté en particulier de s‘armer.

Contre qui ? Contre les autres communautés ?

Finalement, après plusieurs jours, la police a interpellé au moins deux activistes de ce groupe de fanatiques et d’extrémistes. Et là encore, sous la loi de l’ICTA, et non pas sous le code pénal…La police a attendu plusieurs jours avant de perquisitionner la résidence des personnes incriminées. Je ne dis pas qu’elle l’a fait exprès…maie je constate que les suspects ont eu amplement du temps pour détruire les preuves, même celles qui se trouvaient sur des supports informatiques.

N’oublions pas que des hauts cadres de Mauritius Telecom, des senior-technicians font partie de ce groupe, y compris un membre de la garde rapprochée du CEO.
Question : est-ce qu’on a utilisé des matériels et des moyens appartenant à MT, pour propager des messages de haine, pour inciter à la violence raciale et communale ? Est-ce que le Chef de cette compagnie publique—qui est généralement bien informée—était au courant de ce qui se passait sur les réseaux sociaux et de l’identité des auteurs et auteures de ces messages ?

Autre question pourquoi Dhiren Moher est-il encore membre de la National Social Inclusion Foundation, également responsable de la gestion du CSR Fund ? Pourquoi son épouse, une dénommée Karishma, est encore à la tête du département de la communication de Mauritius Telecom ?

Eh ou la… mette sérieux dow !!!

Personne n’empêche qui que ce soit de défendre le Premier ministre et son gouvernement. Mais de grâce ! ne le faites pas au détriment de l’unité nationale, au détriment de l’harmonie inter-communautés.

Mentez autant que vous voulez. Devenez des miroirs-menteurs, caressez votre patron dans le sens du poil ; dites au PM que le peuple « est très heureux, très content ». Et « qu’il n’y a aucun gros problème dans le pays, que Pravind est le plus beau et le plus intelligent ». Vous savez flatter, et le PM aime bien les flatteries et les flatteurs… D’ailleurs, mentir est devenu un mode de gouvernance depuis quelques temps…

Mais de grâce !!! Laissez notre pays tranquille. Nous vivons des moments difficiles, encore plus depuis le mois de mars. Ne cherchez pas à morceler la République pour sauver un empire, laissez la population vivre IN PEACE, JUSTICE AND LIBERTY, AS ONE PEOPLE AS ONE NATION !!! Comme le dit si bien notre hymne national. Nous n’avons pas oublié.

Habib Mosaheb


· Version française de mon éditorial diffusé ce dimanche 27 septembre, dans l’émission Kozé Do Mo Pep.