YouTube
YouTube

La pandémie de Coronavirus explose au niveau mondial et on assiste à un déferlement de fausses nouvelles à ce sujet. Pour y faire face, YouTube fait alors le choix de s’appuyer sur ses algorithmes. La plateforme semble aujourd’hui effectuer un vrai retour en arrière après avoir constaté les failles de son système d’apprentissage automatique.

Les machines restent toutefois indispensables

Dans un entretien accordé au Financial Times, Neal Mohan, directeur des produits de la compagnie, affirme en effet qu’une augmentation significative de retraits incorrects a été constatée. De fait, 11 millions de vidéos ont été supprimées sur le site entre avril et juin, soit le double du taux habituel. Mécontents, les créateurs ont souvent fait appel et la vérification a régulièrement entraîné un rétablissement des publications, preuve que la machine avait failli dans sa mission.

Ces informations rejoignent clairement les propos de Cécile Frot-Coutaz, la présidente française de YouTube Europe, qui expliquait en mai dernier, la stratégie de la plateforme pendant la crise du Covid-19 : « Nous avons dû prendre des décisions plus extrêmes et enlever des contenus qui ne seraient pas enlevés en temps normal. Notre priorité était que la plateforme soit aussi sûre que possible. Aujourd’hui, nous travaillons à optimiser ce système, car les retours au bureau ne se feront pas avant des mois. Nous avons déjà récupéré des capacités de modération par rapport au début de la crise ».

Un retour vers une modération plus humaine est donc à prévoir à l’avenir. Pour autant, YouTube n’entend pas renoncer à utiliser ses algorithmes qui restent indispensables pour gérer les millions de contenus postés. Neal Mohan affirme ainsi vouloir s’appuyer sur « la puissance des machines » pour mener à bien cette mission dans le futur.

(Source – The Verge)