Bruneau Laurette a été arrêté dans le cadre d’une affaire portant sur un chèque sans provisions cet après-midi. Il serait question d’une somme de Rs 8000. À sa sortie de la cour après avoir obtenu la liberté conditionnelle, Bruneau Laurette est revenu sur cet épisode. Il soutient que le montant a déjà été payé et que le propriétaire de la voiture qu’il avait louée, lui a concédé qu’il a subi des pressions pour porter plainte.

 

Le représentant légal de Bruneau Laurette, Me. Sanjeev Teeluckdharry a pour sa part dénoncé un abus sur les charges provisoires pour persécuter ceux qui sont contre le pouvoir. Il avance que Bruneau Laurette est devenu l’homme à abattre.