Compétitivité numérique

Entre 2017 et 2019, Maurice a considérablement chuté à ce classement. Son score est de moins 74 (-74). C’est ce que révèle Le Digital Riser Report 2020, dont c’était la première édition, publiée le 7 septembre. Cette étude de l’European Center for Digital Competitiveness de l’ESCP Business School de Berlin analyse les changements intervenus dans les pays du monde entier ces trois dernières années.

Selon ce classement, Maurice régresse au niveau de la compétence numérique au sein de sa population active.

Le rapport indique que le pays a perdu toutes ces places en raison du score obtenu dans la catégorie « Mindset ».

À l’inverse, le pays ne bouge pas dans la catégorie « Ecosystem ». Elle comprend la disponibilité du capital-risque, le coût du démarrage d’une entreprise, le temps nécessaire pour démarrer une entreprise, la facilité d’embauche de la main d’ouvre étrangère et la compétence des diplômés.

Avec un score de -74, Maurice n’est plus numéro un en Afrique. Le pays se positionne à la 20e place, loin derrière les Seychelles, la Gambie, le Burundi, le Rwanda et même la Tanzanie.

La bonne performance des Seychelles dans ce classement découle du lancement de la Seychelles National Investment Policy, adoptée en 2018. Cela a permis aux Seychellois d’attirer davantage d’investissements.

Le rapport souligne que le monde est au milieu d’une révolution numérique, qui s’est accélérée par la pandémie Covid-19. Les auteurs précisent que les entreprises ayant un modèle commercial numérique ont pu surmonter le confinement sans perte significative de revenus.

Enfin, le rapport soutient que la manière dont les gouvernements vont gérer la crise sanitaire déterminera de façon significative la compétitivité et la prospérité de leurs pays.