Depuis le 28 août, nos parlementaires sont en vacances. Et théoriquement, cela devrait durer jusqu’au 3 novembre. Sauf qu’avec tous les événements qui se sont succédé dans le pays, observateurs politiques et dirigeants de l’opposition réclament le rappel du Parlement. Mais seul le Premier ministre a le pouvoir de le faire. L’opposition étudie donc l’option de venir avec une motion à ce sujet. Mais ce chemin n’est pas aussi simple…