Face à la presse hier, le porte-parole de la Confédération des travailleurs des secteurs public et privé souligne qu’il est bon que les cas de alleged corruption soient dénoncés. Cependant, personne ne se présente pour faire une proposition pour amende la loi afin de la rendre plus sévère.

Reaz Chuttoo est d’avis qu’il est grand temps que la loi reconnaisse le crime économique comme un délit criminel, car il y a 99 % de cas de corruption dans ce pays.

Il affirme aussi que l’argent des entreprises privées n’appartient pas seulement aux actionnaires, mais aussi aux travailleurs. Ainsi, il devrait y avoir une transparence pour savoir où l’argent est investi.

Article précédentCe récit de Rahima qui fend le cœur : alors qu’elle est coincée à l’Île de la Réunion depuis 5 mois, son époux qui était à Maurice est décédé et ses enfants se retrouvent seuls
Article suivantRendre publique la plage de Pomponette : “Li ilegal sa bann baraz-la”