Le Leader du Parti travailliste, qui était en conférence de presse hier, dit regretter la façon dont le Parlement fonctionne désormais. L’ancien Premier ministre affirme que le Parlement a perdu ses lettres de noblesse.