Face à la presse hier, le leader de l’opposition soutient que le taux d’inflation avancé par la banque de Maurice ne reflète pas la réalité. Il ajoute que le coût de la vie a connu une hausse. Arvin Boolell indique que les prix des médicaments ont augmenté par plus de 50 % ainsi que plusieurs articles de base.

Le leader de l’opposition déplore également une pénurie des devises étrangères sur le marché.