L’ancien chairman de Landscope Mauritius, Gérard Sanspeur, a révélé dans la presse des irrégularités au sujet des lettres d’intention qui allaient être émises pour l’octroi de terrains de l’État valant Rs 8 milliards.

Alors que la CEO de Landscope, Naila Hanoomanjee, a porté plainte pour diffamation et Fake News contre Gérard Sanspeur, la PNQ de mardi dernier au Parlement a quand même démontré que sans l’intervention de l’ancien Chairman de Landscope, les lettres d’intention allaient être émises et deux promoteurs qui auraient obtenu ces terres au détriment d’une trentaine d’autres ! Gérard Sanspeur a même été interrogé under-warning par le CCID lundi.

Une affaire commentée par le député du Parti travailliste, Patrick Assirvaden. Il affirme que ce sera le plus grand scandale de la terre jamais vu à Maurice. Il qualifie Gérard Sanspeur de patriote.

Patrick Assirvaden affirme que c’est important de savoir si les deux promoteurs ont rencontré quelqu’un au gouvernement et s’ils sont favorisés au détriment d’autres compétiteurs.