Évoquant le transfert des Rs 158 milliards de la Banque de Maurice à l’État, le président du MMM soutient que cela a provoqué une dépréciation de 27 % de la roupie. C’est un niveau que le pays n’a jamais connu, dit-il. Pour Reza Uteem, le gouvernement aurait pu décaisser cette somme en tranches, sur plusieurs années, afin d’éviter la chute de la roupie.

Article précédentÀ l’initiative de l’Air Mauritius Cabin Crew Association : toute première manifestation depuis la levée du couvre-feu
Article suivantTempête au sein du Mauritius Council of Social Services: le président Suraj Ray accusé d’expulsion illégale d’ONGs affiliées à l’organisme