Sécurité alimentaire : ” les terrains non utilisés ou abandonnés de l’État doivent être mis à la disposition des planteurs pour la culture de fruits et légumes”, avance Kreepaloo Sunghoon

23

Le président de l’Association des petits planteurs soutient que cette proposition a été faite lors des consultations prébudgétaires avec le gouvernement.

Kreepaloo Sunghoon estime que plusieurs terrains de l’État qui sont laissés à l’abandon doivent être alloués aux planteurs et aux entrepreneurs afin de permettre la cultivation de fruits et légumes.

Pour lui, cette démarche permettra ainsi à l’aboutissement de notre autosuffisance alimentaire.

Par ailleurs, le président de la Small Planters Association dénonce le fait que pendant le confinement, le secteur agricole n’a pas été considéré comme une priorité par le gouvernement.

Article précédentAccident de la route : un homme de 33 ans rend l’âme après une semaine d’hospitalisation
Article suivantDéconfinement : réouverture des crèches ce mardi avec des mesures sanitaires strictes