mario

C’est définitif ! Après quatre extensions de son contrat, le commissaire de police, Mario Nobin part à la retraite ce mercredi. Mais pour l’heure, son remplaçant n’est toujours pas connu.

Karl Mario Nobin a fait le tour des unités de la police durant ses 44 ans de service. Il a rejoint la force le 12 janvier 1976. Il a été gradué en 1977 et en 1998 à la Royal Military Academy de Sandhurst au Royaume-Uni et à l’University de Witwaterrand en Afrique du Sud.

Mario Nobin a aussi été décoré du President’s  Meritorious Service le 12 mars 2002.

En 2015, il succède à Dhun Iswur Rampersad en tant que numéro 1 de la police. Il devait partir à la retraite le 27 septembre 2019, mais après une première extension de contrat de six mois, il a bénéficié de trois autres extensions d’un mois. La dernière en date remonte à la semaine dernière.

Son mandat en tant que commissaire de police a été marqué par plusieurs polémiques. Son départ a d’ailleurs été réclamé à plusieurs reprises par Jaylall Bhoojawon, président de Police Officers Solidarity Union. Mais certains se rappellent encore de l’épisode du vol de letchis à son domicile, en 2016. Le voleur a été, le même jour, arrêté, inculpé et condamné à 6 mois de prison.

Il y a aussi l’affaire Mike Brasse où il a été reproché à Mario Nobin d’avoir facilité les procédures pour l’octroi d’un passeport à un homme qui, quelques mois plus tard, s’est fait coincer à La Réunion pour trafic de drogue. L’enquête avait disculpé le commissaire de police.

Ce mercredi, Mario Nobin quitte la force policière. L’identité de son remplaçant n’est pas connue pour l’heure. Cependant, depuis plusieurs mois, les noms de l’ancien Deputy Commissionner of Police Heman Jangi, qui a pris sa retraite en mars, et de l’actuel Deputy Commissionner of Police Krishna Jhugroo sont cités avec insistance.

Y a-t-il un outsider qui pourra les coiffer au poteau ?

Article précédentBulletin prévision pour Maurice de ce mardi 02 juin 2020
Article suivantÉconomie : « Il faut un budget centré sur l’humain », affirme le père Gérard Mongelard