Leurs abris de fortune ont été rasés hier. La raison : ils se sont installés illégalement sur un terrain de l’État. Ces quelques 50 familles ont passé la nuit à la belle étoile.

Tristesse, colère et indignation à Pointe-aux-Sables hier soir. Petits et grands sont désemparés. Il fait froid… encore plus lorsqu’on n’a pas de toit sur la tête…

Jean, un des squatteurs, parle d’action inhumaine de la part des autorités.

Sur le terrain, une tente a été érigée. À l’intérieur, dort un bébé de 5 mois. Il a des soucis cardiaques et n’a qu’un rein.

Fabrice David, député de la circonscription numéro 1, se trouve aussi sur les lieux. Il déplore que l’opération démolition a été menée sans préavis.

Le père Gérard Mongelard se trouvait aussi sur les lieux. Il ne cache pas sa déception.

Le père Mongelard explique que des démarches ont déjà été entreprises pour trouver un endroit où loger ces familles… même de manière temporaire !

Article précédentÉtudiants bloqués en Inde : « Je suis prêt à encourir les frais de quarantaine de mon fils … ramenez-le à Maurice », implore un parent
Article suivantDans 12 heures exactement, le pays entame son déconfinement