Air Mauritius : ‘les salaires représentent 18 % des dépenses d’Air Mauritius, il faut expliquer comment la réduction du personnel va sauver la compagnie’, s’interroge Ivor Tan Yan

21

50 % du personnel d’Air Mauritius encourrait le risque d’une perte d’emploi. Les représentants syndicaux ne sont pas d’accord avec la façon de faire des administrateurs et une mise en demeure a même déjà été servie alors que d’autres ont interpellé le redundancy board. Un sujet abordé dans l’émission Zoom Extra hier.

Le négociateur syndical et porte-parole des pilotes, Ivor Tan Yan, explique que la masse salariale ne représenterait que 18 % des dépenses de la compagnie. Il s’interroge ainsi sur la démarche de dégraissage et affirme qu’il faut pouvoir expliquer comment cela va sauver la compagnie.

Pour Ivor Tan Yan, c’est un faux procès contre les employés, notamment les pilotes. Le vrai problème dit-il, est l’ingérence politique au sein d’Air Mauritius.

Article précédentLe couvre-feu expire le 1er juin prochain : le sujet sur la table du Conseil des ministres aujourd’hui
Article suivantLe dégraissage a débuté à Air Mauritius : Raja Buton, Donald Payen et Mike Seetaramadoo OUT