Station d’essence : la Petrol Retailers’ Association demande à ce que les horaires de travail soient revus à la baisse

48

C’est par une lettre envoyée à la National Transport Land Authority que le Petrol Retailers’ Association a fait cette requête la semaine dernière. Lettre dans laquelle il est dit que les pompistes sont vulnérables à toutes formes d’agression et en cette période de confinement et de port de masque, il sera difficile de reconnaître les malfrats.

Contacté, Subhash Hurpaul le secrétaire de la Petrol Retailers’ Association nous explique que l’association a demandé un délai jusqu’au mois de mars 2021.

Outre le fait que les pompistes sont exposés à des dangers, Subhash Hurpaul nous fait part que le volume de travail a également diminué ces temps-ci. C’est une des raisons qu’ils demandent que les horaires de fermeture soient revus. D’autre part, la Petrol Retailers’ Association a indique qu’elle n’objecterait pas à travailler jusqu’à 20 heures s’il le faut, mais pour cela, il faut qu’il y ait une assistance policière dans chaque station-service.

Article précédentSaison hippique 2020 : Le Mauritius Turf Club attend le feu vert des autorités pour démarrer la saison
Article suivantReprise partielle : le système de climatisation de certaines institutions publiques pointé du doigt par les fonctionnaires