L’homme de loi a rédigé un rapport de 89 pages sur le décès de l’habitant de Résidence Ste Claire, Goodlands, le 5 mai dernier à la prison de haute sécurité de La Bastille. Le document a été remis au président de la République, au Premier ministre, au leader de l’opposition et au leader du MMM. Dans son rapport, Rama Valayden pose plusieurs questions et évoque l’existence de ce qu’il appelle « la torture organisée » dans les prisons mauriciennes.

 

Dans ce document, l’avocat de la famille Permes revient sur la chronologie des évènements entourant le décès du jeune homme. D’où provient l’ordre de transférer Caël Permes de la prison centrale à La Bastille ? Est-ce que commissaire des prisons a utilisé ses prérogatives pour ce transfert ? Deux des questions que pose Me Rama Valayden.

 

Mais l’avocat attire l’attention sur un haut gradé de la prison. Quel rôle a joué ce dernier ? demande-t-il. Me Valayden affirme que lors d’un l’interrogatoire, Vinod Appadoo, le commissaire des prisons, aurait demandé à Caël Permes s’il avait déjà eu un problème avec le haut-gradé en question. La même question, selon Rama Valayden, avait été posée à l’avocat Maunick quand ce dernier défendait Caël Permes.

Article précédentAccident à Pointe aux Sables : un homme admis aux soins intensifs
Article suivantExtension du couvre-feu sanitaire ou nouvelle étape de déconfinement ? Pravind Jugnauth s’adressera à la nation en début de soirée