Des familles affirment qu’elles vivent  dans des conditions pitoyableset illégalement sur un terrain à Pointe aux Sables. Elles ont reçu un « evictionorder » pour ainsi quitter les lieux évacuer avant ce lundi. Ces squatters demandent de l’aide et un coin pour survivre avec leurs enfants, s’ils sont expulsés.

Contactée, Arianne Navarre Marie , la députée du Mouvement Militant Mauricien, demande aux politiciens qui ont promis à ces personnes, pendant la campagne électorale, de leur donner cette terre, doivent assumer aujourd’hui leur responsabilité.

Article précédentCélébrations de la fête Eid-Ul-Fitr : les mosquées resteront fermées
Article suivantSituation à Air Mauritius : ‘n’acceptez pas les demandes de l’administrateur’, conseille le Dr Navin Ramgoolam qui dit vouloir rencontrer les représentants syndicaux