Le porte-parole de la « Mauritius Cooperative Agricultural Federation », Sheoraj Shrudanand souligne que le secteur agricole a besoin de bras. Il recommande au gouvernement de diriger ceux qui ont perdu leur emploi dans le secteur du tourisme vers l’agriculture.

Article précédentNLTA : L’accès en ordre alphabétique dans les centres de fitness en vigueur dès aujourd’hui
Article suivantTransport : Les opérateurs d’autobus réclament une compensation à la NLTA pour les sièges inoccupés