Le porte-parole de la Confédération des travailleurs du secteur privé estime qu’il fallait aussi amender l’Occupation Safety and Health Act de 2005. Cette loi oblige l’employeur à fournir tous les équipements de protection à ses employés.

Le syndicaliste demande ainsi aux employés de ne pas poursuivre leur travail s’ils estiment que leur vie est en danger.

Article précédentDéconfinement partiel : « gouvernement in délaisse ti dimuonn » lance Raffick Bahadoor
Article suivantDroits des travailleurs : ‘pas pou kapav empeche travailleurs penser ki pou ranne zot zot droit ziss avant election, soutient Reaz Chuttoo