Les amendements apportés aux lois du travail ont fait des mécontents dans l’intégralité de la classe syndicale. Le CTSP notamment avait œuvré pour le PRGF. Et maintenant ce serait en quelque sorte un revers de la médaille.

 

Reaz Chuttoo affirme qu’il lui est souvent reproché d’avoir donné un mot d’ordre en faveur du MSM. Ce qui est faux, avance-t-il. Ses explications.

Reaz Chuttoo explique que les travailleurs ne veulent plus faire confiance à quiconque. Il parle de la classe ouvrière comme une force silencieuse.

À noter que la CTSP tiendra une conférence de presse ce matin pour s’exprimer sur les amendements apportés aux droits des travailleurs et sur la marche à suivre au niveau des syndicats.

 

Article précédentWork Access Permit : Plus de cent mille demandes pour l’obtention du laissez-passer reçus depuis hier
Article suivantCovid-19 : ‘Entre le 13 mars et le 13 mai, mon ministère a enregistré 812 cas de violence envers les femmes et les enfants pendant la période de couvre-feu’, précise Kalpana Koonjoo-Shah