Ce projet de loi, ainsi que le Quarantine Bill, a été présentés en première lecture par le Premier ministre cet après-midi à l’Assemblée nationale. Durant son intervention, avant d’ouvrir les débats, Pravind Jugnauth a évoqué les provisions visant à amender les législations actuelles du travail. Des amendements proposés qui sont très contestés.

 

Le Premier ministre a déclaré que c’est sous son mandat que des mesures révolutionnaires, telles le salaire minimum et l’introduction d’une nouvelle Workers’ Rights Act, ont été prises. Pravind Jugnauth se désole que des modifications doivent être apportées dans cette situation exceptionnelle. Un extrait de son intervention.

 

Les amendements proposés vont permettre à un employeur de licencier un travailleur en lui accordant 30 jours de salaire uniquement, peu importe son temps de service. Il pourra aussi mettre un employé au chômage technique et retenir 15 jours de ses congés annuels.

 

Article précédentAu poste de police de Trou d’Eau Douce : Un suspect se suicide par pendaison
Article suivantAir Mauritius: Les pilotes prêts à des “sacrifices substantiels” et demande une révision complète du business model