Les différents syndicats d’Air Mauritius soumettront leurs propositions ce mercredi 13 aux administrateurs. Selon nos sources, ayant à cœur l’intêret primordial et supérieur de MK, les associations de pilotes feront des “sacrifices substantiels” pour la compagnie d’aviation nationale.

 

Dans une logique qui démontre un degré d’appartenance forte à leur entreprise qu’ils ont aidé à bâtir, ils veulent ainsi participer activement à l’opération de sauvetage de la compagnie d’aviation nationale en travaillant dans la même direction que les Administrateurs. Dans ce contexte, les pilotes ont défini toute une serie de mesures qui permettront la compagnie de réduire ses coûts d’opérations de façon significante, avec au minimum plus de Rs 220 millions pour l’année en cours, et avec des options pouvant déboucher sur davantage d’économies.

 

Cela touche bien évidemment en premier lieu à leur package, qu’ils n’hésitent pas à toucher. Mais ils feront aussi d’autres propositions dans l’intérêt global de la compagnie et de tous les employés.

 

Pour un résultat plus durable, ils soulignent que c’est plutôt le business model même de MK qu’il convient de revoir. Nous apprenons ainsi que la révision des routes et la structures des réseaux de vols seront abordés, parmi d’autres points essentiels. Le leasing des avions est un autre point fort du document ou ils montrent, chiffres à l’appui, comment faire des économies.

 

D’après les informations glanés, les pilotes rejettent l’Air Corridor, qui selon eux serait la source de pertes de plusieurs millions de roupies; venant ainsi pointer le doigt sur la mauvaise gestion de la compagnie par des décisions contre l’interet MK. Pour rappel les pilotes d’Air Mauritius ont rencontré les administrateurs de la compagnie nationale d’aviation le mardi 5 mai. Ils ont été mis devant le fait accompli que 50% de leur effectif devait être licencié.

 

Il leur a aussi été demandé de rendre caducs tous les accords d’entreprises qui ont été signés jusque-là. Sollicité pour avoir des plus amples renseignements sur leur document, le president de la MALPA explique qu’il ne pourra dévoiler ses propositions avant la soummision aux administrateurs.

Article précédentCovid-19 Bill : « Il n’est pas l’intention du gouvernement de priver les travailleurs de leurs droits », assure le Premier ministre
Article suivantInclusion de Maurice sur la liste noire de la Commission européenne : Mahen Seeruttun blâme l’ancien régime travailliste