L’enquête sur le meurtre du détenu Caël Permes avance à grands pas. Hier, Kushraj Lutchigadoo et Siddick Islam qui occupent des cellules se trouvant dans le même couloir que celle qu’occupait Caël Permes, ont soutenu avoir entendu des cris qui provenaient de la cellule de la victime le soir de sa mort.

Leurs témoignages ont été recueillis par les limiers de la Major Crime Investigation Team à la prison de la Bastille en présence de leur homme de loi, Me Rama Valayden.

Le système pénitentiaire est sur la sellette depuis l’éclatement de cette affaire la semaine dernière. Pour l’heure, quatre gardiens de prison ont été arrêtés dans le cadre de cette enquête. À savoir, Roopendra Ramkissoon, Beerajsingh Jankee, Gowtam Ramtohul et Yuvenesh Sacarah. Une charge provisoire de meurtre a été retenue contre eux.
Selon nos informations, le détenu Vishal Seebchurn témoignera à son tour aujourd’hui. Le rôle des gardiens de prison en poste à La Bastille le jour du drame intéresse également les enquêteurs de la MCIT. D’autant plus que les caméras de surveillance ont cessé de fonctionner peu avant l’arrivée de Caël Permes.

Pour rappel, le corps de Caël Permes avait été retrouvé dans sa cellule à La Bastille, mardi dernier, soit quatre heures après son transfert. Il était incarcéré à la prison centrale pour vagabondage. Caël Permes portait des ecchymoses sur le corps lorsqu’un gardien de prison l’a retrouvé inconscient dans sa cellule au Punishment Block.
L’autopsie pratiquée sur cet habitant de Goodlands avait attribué son décès à une hémorragie causée par de multiples blessures.

Article précédentÀ Dubaï : des Mauriciens attendent toujours d’être rapatriés
Article suivantA Rose-Belle : Un nourisson de 20 jours retrouvé inerte dans une chambre