Raffick Bahadoor se dit contre les mesures prises par le Premier ministre

42

Le Premier ministre Pravind Jugnauth avait annoncé vendredi dernier un plan de déconfinement graduel à partir du 15 mai. Il a notamment annoncé que les taxis pourront opérer avec uniquement trois passagers à la fois, dont un à l’avant et deux sur le siège arrière. De plus, le port du masque sera obligatoire.

Toutefois, le président de l’association des chauffeurs de taxi, Raffick Bahadoor, se dit contre ces mesures. Selon lui, le Premier ministre n’a pas pris en considération la sécurité des chauffeurs de taxi.  De plus, il explique que la distanciation sociale ne peut être respectée dans les taxis.

Selon Raffick Bahadoor, cette décision s’annonce financièrement difficile pour ces chauffeurs qui ne dépendent que des collectives passengers.  Il demande ainsi que le gouvernement prolonge le Self-Employed Assistance Scheme pour une période de 6 mois pour les taximen.

Article précédentPollutions sonores à Roche Bois : les habitants prennent les choses en main
Article suivantCommuniqué de la Cour suprême : le nouveau chef juge publie une liste des numéros de téléphone à retenir