teste_positif_au_coronavirus_

L’affaire du diplomate sud-africain guéri du Covid-19 puis testé positif de nouveau a fait grand bruit. Mais il ne s’agit pas d’un cas isolé. L’OMS souligne que c’est possible et qu’en plus, il ne s’agit pas d’une réinfection.

Pas de souci à se faire ! Pour l’Organisation mondiale de la Santé, un malade déclaré guéri du Covid-19 et qui serait testé positif après quelques jours ne relève pas d’un cas de réinfection. Cela serait tout simplement dû à la présence de cellules qui ont été en contact avec le virus dans les poumons. Même si le patient est parfaitement rétabli, son organisme continue d’expulser des cellules mortes.

Et en se basant sur les dernières données, l’OMS écarte la thèse de réinfection. Sur la BBC cette semaine, Maria Van Kerkhove, une des responsables de la gestion de la pandémie à l’OMS, a soutenu que la remontée de ces cellules mortes conduisait au résultat positif du test.

Elle a insisté qu’il ne s’agit pas d’un virus contagieux, d’une réinfection ou d’une réactivation. Cela fait partie, selon elle, du processus de récupération.

Néanmoins, Maria Van Kerkhove n’a toutefois pas été en mesure de préciser si l’immunisation est automatique après la guérison.

Article précédentAu Portugal : 34 Mauriciens bloqués sur un bateau de croisière, licenciés par leur employeur
Article suivantEn l’espace de trois mois : trois détenus décèdent dans des circonstances troubles