Les quatre garde-chiourmes arrêtés dans le cadre de cette enquête ont comparu devant la cour de district de Curepipe hier. Une accusation provisoire de meurtre a été retenue contre eux.

La police a objecté à leurs remises en liberté provisoire en arguant que l’enquête vient de démarrer. La police a également soutenu qu’il y un risque que les accusés interfèrent avec les preuves et les témoins.

Pour rappel, le corps de Caël Permes avait été retrouvé dans sa cellule à La Bastille, mardi soir, soit quatre heures après son transfert. Il était incarcéré à la prison centrale pour vagabondage.

Caël Permes portait des ecchymoses sur le corps lorsqu’un gardien de prison l’a retrouvé inconscient dans sa cellule au Punishment Block. L’autopsie avait conclu que Caël Permes est décédé des suites d’une hémorragie causée par de multiples blessures.

Article précédentCommuniqué de la Cour suprême : le nouveau chef juge publie une liste des numéros de téléphone à retenir
Article suivantConfinement : une dérogation d’une heure de temps accordée pour que les personnes autistes puissent sortir au moins une fois par jour