L’ancien Attorney General et un panel d’avocats comptent se tourner vers la justice une fois le couvre- feu levé. Il trouve suspect le décès de Caël Permes et il souhaite que le bureau du DPP initie une enquête. Rama Valayden lance aussi un appel à la National Human Rights Commission.

 

Selon l’ancien Attorney General, la torture est devenue chose normale. D’où sa demande au commissaire des prisons, Vinod Appadoo, d’assumer ses responsabilités. Il dit ne pas comprendre pourquoi la décision a été prise de rouvrir La Bastille.

 

 

Article précédentÀ partir de ce vendredi : le renouvellement du Work Permit Access et les nouvelles demandes pourront être faites
Article suivantAir Mauritius dément toute négociation avec une autre compagnie aérienne