Youth for Human Rights International demande à l’IPCC d’initier une enquête sur un cas allégué de brutalité policière

26

Dans une lettre adressée à l’Independent Police Complaints Commisssion, le Commissaire de police et au Premier ministre, l’association internationale des jeunes pour les droits de l’homme réclame l’ouverture d’une enquête sur un cas de brutalité policière allégué sur la personne de Patrick Antonio Algea.

L’association soutient que son droit humain a été bafoué lors de son arrestation survenu le 30 avril dernier. L’association précise également qu’une augmentation dans l’usage de la torche électriques par des policiers a été notée.

Plus de détails avec Manish Purmanund le National Coordinator de Youth for Human Rights International à Maurice.

Article précédentLes Mauriciens bloqués à Rome taclent Nando Bodha : ‘Les informations erronées que vous avez fournies au Parlement démontrent votre indifférence à l’égard de nos souffrances’ écrivent 43 citoyens
Article suivantCovid-19 : un patient guéri du coronavirus, testé à nouveau positif