Ils ont tenu à mettre les points sur les i après la réponse parlementaire du ministre des Affaires étrangères. Selon ces vacanciers de Costa Croisières, testés négatifs au Covid-19 à deux reprises, Nando Bodha aurait été incohérent dans sa réponse.

Ils sont au total 43 Mauriciens qui se trouvent dans un hôtel de Rome en Italie. Le ministre a expliqué au Parlement mardi que ces personnes n’ont pu prendre l’avion de Paris pour Maurice quelques jours de cela, car les résultats de leurs tests étaient toujours attendus. Or les 43 citoyens concernés précisent que l’ambassade de Maurice à Paris avait déjà été informée des résultats. La raison pourquoi laquelle ils n’ont pu prendre l’avion se trouve tout simplement dans le fait que leurs noms ne figuraient pas sur la liste des passagers.

Autre point avancé… ‘Il n’y a jamais eu de tentative de nous évacuer par avion comme veut faire croire Nando Bodha’, écrivent-ils.

Nos compatriotes avancent aussi qu’ils ne comprennent pas pourquoi Nando Bodha a expliqué que leur rapatriement dépend de la disponibilité de vols. Ils rappellent que Costa Croisières a fait savoir au gouvernement qu’elle prendra en charge le processus de rapatriement et affrétera même un vol si besoin est.

Certains de ces Mauriciens ont même été insultés par un soi-disant diplomate à l’Ambassade de Maurice à Paris.

C’est le 25 avril que ces Mauriciens ont été soumis au dernier test et non le 7 comme il a été rapporté au Parlement écrivent-ils.

Article précédentVaccin pour les bébés et les enfants : La campagne reprend ce lundi
Article suivantYouth for Human Rights International demande à l’IPCC d’initier une enquête sur un cas allégué de brutalité policière