Confinement : Autisme Maurice demande une dérogation pour que les personnes autistes puissent sortir au moins 1 fois par jour

22

Selon la directrice d’Autisme Maurice, Géraldine Aliphon, le confinement a un impact négatif sur les personnes autistes. Elle soutient que ces personnes, dont les particularités comprennent l’hyperactivité, l’angoisse. Or, changements subits, non prévus, non préparés peuvent déclencher des crises notamment l’agressivité sur leur proche entourage, destruction de biens et l’auto mutilation.

Elle demande au gouvernement d’accorder une dérogation pour ces personnes comme c’est le cas dans d’autres pays.

Article précédentUne dizaine d’employés d’un super marché font grève
Article suivantMauriciens bloqués en Madagascar : ils déplorent le manque de communication de la part des autorités