Après la mise en administration volontaire, une restructuration et des mesures drastiques étaient attendues. Il nous revient que les deux administrateurs, Sattar Hajee Abdoula et Arvindsingh Gokhool s’entretiennent activement les syndicats. Et hier, ils se sont entretenus avec les syndicats des pilotes.

Selon nos recoupements, un dégraissage du personnel aurait été proposé aux représentants des pilotes. La compagnie d’aviation nationale compte environ 200 pilotes et il nous revient que 50% de ce personnel naviguant pourraient être mis à la porte. Pour ceux qui seront retenus, les conditions de travail et les salaires notamment, seraient revus à la baisse.

Plusieurs pilotes, que nous avons contacté, sont très inquiets. De plus, ils disent craindre la façon dont le dégraissage sera effectué, c’est-à-dire, les critères sur lesquels les administrateurs se baseront pour procéder au licenciement. Il nous revient toutefois que les syndicats des pilotes ne comptent pas se laisser faire et se concerteront avec leurs hommes de loi avant de décider de la marche à suivre.

Article précédentCovid-19 : Aucun nouveau cas positif ces dernières 24 heures
Article suivantReprise partielle des activités à partir du 15 mai : une nouvelle application pour le Work Access Permit devra être faite sur l’application Be Safe Moris