C’est la question que se pose l’ancien ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers, Roshi Bhadain. Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook hier, il a dévoilé ce qu’il qualifie de méga scandale à Air Mauritius.

Le leader du Reform Party a tenu à rappeler le rôle joué par la firme Grant Thornton et Sattar Hajee Abdoula en 2019. Ce dernier avait été nommé Independent Valuer par Air Mauritius. C’est lui qui avait recommandé que la compagnie aérien ne fasse un transfert de 27 millions de ses ordinary shares à Airports of Mauritius Limited.

Roshi Bhadain se demande ainsi comment est-ce possible que c’est ce même Sattar Hajee Abdoulaqui a été nommé administrateur afin d’aider Air Mauritius à sortir la tête de l’eau alors qu’il est en partie responsable de la situation.

Roshi Bhadain se demande aussi si la position de Pravind Jugnauth est toujours tenable en termes de bonne gouvernance et de transparence.

Article précédentTests sur les frontliners:des fiches personnelles avec des données confidentielles, trainent dans la rue à Quatre-Bornes
Article suivantÀ Rodrigues : reprise des classes dans les établissements secondaires ce matin