Dans un message publié sur son compte Facebook, il parle d’un séisme financier qui vient frapper de plein-fouet un autre fleuron de notre patrimoine, la State Bank of Mauritius. Après le scandale qui sévit la compagnie d’aviation nationale, dit-il, voilà que la SBM se retrouve sous les feux des projecteurs. Navin Ramgoolam fait ressortir que ce n’est pas un secret de polichinelle que la « Kwizine » et ses agents politiques notoires convertis en banquiers ont infestés les couloirs de la SBM. Pour le leader des Rouges, c’est en raison de l’irresponsabilité et de l’ingérence des administrateurs que la SBM se retrouve avec des pertes de RS 7,7 milliards qui sont parties en fumée durant les trois dernières années sous forme de « bad debts». Qui en sont les bénéficiaires ? Navin Ramgoolam fait mention dans son message, que les salaires exorbitants des privilégiés en sont la cause et réclame ainsi une enquête afin d’éclairer la population sur cette gestion catastrophique.

Article précédentNomination de Sattar Hajee Abdoula en tant qu’administrateur de MK : Le leader de l’opposition écrit à l’Insolvency Office
Article suivantTests sur les frontliners:des fiches personnelles avec des données confidentielles, trainent dans la rue à Quatre-Bornes