En cette période de confinement national, le personnel de la santé est essentiel dans ce combat contre le coronavirus. Mais tout aussi importants, les policiers qui font respecter le couvre-feu sanitaire pour empêcher la propagation de la pandémie. Or, il nous revient que des policiers, affectés à la SSU et la SMF n’ont pas eu des congés depuis le 20 mars dernier. Ils se plaignent et affirment être au bord de la rupture mentale et physique.

 

Contacté, l’inspecteur Shiva Coothen affirme toutefois que les policiers bénéficient d’un jour de repos avec un système de rotation qui est en place. Il précise toutefois que chaque unité a sa propre façon d’opérer.

 

 

Mais c’est un autre son de cloche du côté du syndicat de la police. Le président de la POSU, l’inspecteur Jaylall Boojawon, affirme que des policiers travaillent bel et bien sans relâche et sans congés depuis plus de 40 jours !

Article précédentSituation économique inquiétante : ‘les prévisions du gouvernement donnent jusqu’à 100, 000 chômeurs à la fin de cette année’, avance Renganaden Padayachy
Article suivantLes commerçants demandent que des mesures soient prises pour les soulager du poids des loyers