Me Narghis Bundhun_Eddy Balancy

Les propos tenus par Me Narghis Bundhun lors d’un item du journal télévisé lundi sont restés en travers de la gorge d’Eddy Balancy. Mercredi, il a consigné une déposition contre la présidente du Bar Council. Le sujet concernait le dénouement dans l’affaire Sowkhee versus le commissaire de police.

L’avocate Lovena Sowkhee contestait l’obligation faite aux avocats d’avoir un mémo de la police pour pouvoir circuler. Mais dimanche, le Conseil des ministres avait amendé les règlements pour annuler cette obligation. Me Sowkhee avait ainsi retiré sa plainte. Sauf que lors des trois audiences, présidées par le chef juge et d’autres juges, concernant l’affaire, Eddy Balancy avait eu des échanges virulents avec Me Yvan Jean Louis, Principal State Counsel, qui représentait le commissaire de police.

Le chef juge avait aussi égratigné le State Law Office, l’Attorney General’s Office et égratigné légèrement la profession légale. À la suite de quoi, Me Yvan Jean Louis avait invité, à deux reprises, le juge à se récuser, l’accusant même d’avoir eu un comportement qui ne cadre pas avec sa fonction.

Cet aspect a été évoqué par Me Narghis Bundhun lorsqu’elle a été interviewée par la MBC. Elle a déclaré que « la plupart des juges et magistrats n’ont pas un comportement agressif et insultant vis-à-vis du barreau », que Me Yvan Jean Louis « ne s’est pas laissé démonter » et que juges et magistrats doivent se rappeler qu’il y a bonne administration de la justice lorsque le travail se fait « dans le respect, la courtoisie et la sérénité mutuels. »

Eddy Balancy n’a pas apprécié ces propos. Il a convoqué les membres du Bar Council à une réunion mardi. Mais un seul s’y est rendu. Il a renvoyé la réunion pour le lendemain, mais personne ne s’est présenté à l’heure dite. Eddy Balancy a alors porté plainte après avoir demandé au CCID de venir à son bureau !

Rappelons qu’Eddy Balancy quitte ses fonctions dans les prochains jours… Il part à la retraite.

Article précédentFête du travail : un moment de réflexion en cette période de crise sanitaire d’autant que plane le spectre d’une récession mondiale
Article suivantState Bank of Mauritius : ‘le pays est presque dans une banqueroute, ce gouvernement doit s’en aller’, martèle Roshi Bhadain